L’Oeil numérique de New Eden

C’est la fin de nos wardecs contre les deux corporations du Commenwealh, leur nouvelle corporation s’est à son tour quelque peu vidée de ses pilotes mineurs ou industriels, à commencer par son inénarrable CEO Tourop, mais il est permis de penser que tout ce petit monde se rassemblera de nouveau sous sa bannière en attendant qu’il parte avec la caisse.

Cette wardec fut un succès, nous souhaitons à nos victimes en général, et à karhandras en particulier, une bonne continuation.

C’est avec un wallet corpo gonflé à bloc que nous nous apprêtions à regagner nos territoires du w-space pour y distribuer ces richesses et fêter la victoire contre le Commonwealth, mais nous subissons alors les affronts d’un malotru du nom de zacrone, qui du haut de son alliance, se croit autorisé à nous prendre à parti et nous traiter comme des moins que rien.

Nous lui expliquons qu’il risque de mettre ses compagnons de route dans une situation inconfortable, mais il ne semble pas comprendre :

zacrone > 9 contre 200 officiellement çà va etre épic

Tout à fait mon cher zacrone, mais nous avons maintenant les moyens de financer une wardec alliance pendant plusieurs mois, nous sommes donc disposés à relever ce défi et à payer le prix qu’il faudra pour te faire regretter ton attitude déplacée ! Ton alliance est observée par l’Oeil numérique de New Eden.

Nous commençons donc à collecter un maximum d’information sur notre future cible. D’habitude, ce travail nous prend quelques jours, cette fois nous ne disposons que de quelques heures.

New Eden est un environnement numérique, chaque pod-pilote a sa propre signature dans le grand réseau informatique tissée par les humains et de fait, se trouve qu’il le veuille ou non, sous le regard inquisiteur de cette matrice froide à laquelle rien n’échappe.

A chaque fois qu’un pilote appareille, à chaque fois qu’il change de système, sa position est relevée, tous les contrats qu’il propose au public sont archivés, chaque message est enregistré, bref chacune de ses actions et paroles laisse des traces indélébiles.

 

Quand vient l’heure de déclarer la guerre, toutes nos cibles sont fichées, nous aurons plaisir à les voir décorper les unes après les autres.

Elles peuvent courir, mais elles ne peuvent pas se cacher.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s