Dragées pour tout le monde

Il y a peu, nous avons marié nos corporations, aujourd’hui nous distribuons les dragées.

Cette journée s’annonçait pourtant très calme :  les ennemis semblent quelque peu écœurés après leur mobilisation stérile de la veille, et un calme résigné flotte sur le couloir de la mort, à peine troublé par le dernier soupir de Fedaykinn.

Nous apprécions cette atmosphère et sommes d’autant plus heureux qu’aujourd’hui, nous allons chasser de nouveau sur nos territoires ancestraux du worm-space.

Pour l’occasion, nous avons ressorti quelques vieux croiseurs, qui prennent la poussière depuis l’époque de notre première campagne, parfois nous envions les talents de Thernos quand il s’agit de nettoyer les hangars.

Un peu émus, Captain Stubbing, Sleeper’s et Sleepless Upholder embarquent dans les reliques sacrées. Ces  fiers Caracals et Blackbird sont toujours opérationnels, les réacteurs démarrent au quart de tour, tous les systèmes répondent parfaitement, et les voilà partis vers le système worm exploité par une corporation de l’alliance E112, dans lequel Amatterasu est tapie, à bord de son bombardier furtif.

Surement à cause de la guerre, la corporation Corsaire Stellaire au singulier a du mal à ravitailler la tour de contrôle déployée dans le système, Amatterasu nous signale qu’elle n’est plus en ligne, il y a quelque chose à tenter.

Les adversaires parviennent in extremis à remettre leur POS en ligne, alors que les premiers d’entre nous arrivent sur place, Sleeper’s et Amatterasu commencent à neutraliser les tourelles de défense de la tour de contrôle, les deux Corsaire Stellaire présents dans le champ de force de la POS n’en croient pas leur yeux, comment ces diables de Sleepers ont-ils pu trouver leur système worm ? Mais très vite, ils reprennent leurs esprits, après tout le Brutix  de kaosanyan ne devrait faire qu’une bouchée d’un Caracal et d’une Manticore.  Ou pas. Les Corsaire appellent leur alliance à l’aide, et c’est coolhand en personne qui réunit un petit gang pour venir à leur rescousse, tandis que Shyzandra dans son Punisher essaye de gagner un peu de temps.

Coolhand n’a ni la vision stratégique, ni le charisme pour faire un bon chef d’alliance, mais c’est un combattant très talentueux et courageux ; lorsqu’il finit par arriver en Huginn, accompagné d’un Harbinger, d’une Harpy et d’un Maller, contre deux Caracals et le Blackbird, bientôt rejoints par le Hound de Curaçao Gold, nous sommes en mauvaise posture.

Mais dans le worm-space, notre puissance est décuplée, nous sommes portés par la grande vibration cosmique, et les redoutables contre-mesures électroniques de Stubing renversent une fois de plus une situation initiale défavorable.

Lorsque le silence retombe sur le système, le gang de coolhand est totalement éliminé.

Exactement au même moment, dans l’espace connu, nos camarades de la corporation FFR infligent également de leur côté un coup terrible à l’ennemi : Papy Brutus, un des leaders de l’alliance FFU, est intercepté à une jumpgate à bord de son Loki. Ce type de croiseur de la 3ème génération est en principe insaisissable, mais passé une certaine heure, les réflexes de Papy Brutus sont émoussés, et il ne parvient pas à activer son module de furtivité avant d’être verrouillé par les pilotes FFR.

Il fait immédiatement demi tour pour retourner à la jumpgate et s’enfuir, mais en pleine panique, il commet l’erreur de tirer sur l’un de ses assaillants, se bloquant ainsi toute possibilité de retraite, et perd son précieux Loki.

Moins de vingt minutes plus tard, exactement au même endroit, c’est un autre ship spécialisé dans l’infiltration, le Crane de Keira otella, qui se laissera surprendre par la vitesse de réaction des FFR, alors qu’il était spécialement équipé pour leur filer entre les doigts.

L’addition de la journée commence à être lourde pour nos ennemis, sur le chemin du retour vers Teonosude, nous podons presque simultanément deux fois MaKillum pour fêter ça, mais ce n’est pas fini.

Nous avons repéré la veille que les pilotes de la corporation Furor Arma Ministrat se sont cachés aux alentours de Cat, très loin de la zone de combat, où leur petite entreprise ne connaît pas la crise.

C’est sans compter Bud d’Arkard : lorsque nous l’avons connu, c’était un mineur qui sanglotait quand nous détruisions ses barges, des semaines de guerre l’ont transformé et nous l’appelons entre nous la Hyène de New Eden.
Il se rue dans Cat avec frénésie, à bord de son intercepteur puis s’en prend, seul, au Harbinger du malheureux Conor Dhor. Il faudra que ses compagnons viennent sur place pour le raisonner avant qu’il ne s’éjecte pour mordre l’épave.

Un dernier pour la route, et les voici repartis pour  nous retrouver à Teonusude IV – Moon 8 – The Leisure Group Development Studio, où nous consommons tout ce que la station compte de putes et de boissons fermentées et dont  les coursives résonnent de nos chants de victoire jusque tard dans la nuit, pendant que les corporations Furor Arma Ministrat et Division Karkajou quittent l’alliance E112.

C’était une bonne journée.

Publicités

3 Réponses to “Dragées pour tout le monde”

  1. Y a pas a dire, et quoi qu’en pense mon ally, vos articles sont toujours un plaisir a lire.
    Bonne continuation et a la prochaine ingame =P

  2. Emergent Says:

    Absente pour des raisons obscures….
    Lire cette tragédie, me fait mal pour eux…
    sans compté la journée du 7 Novembre…
    Aïe, papa Sleeper’s est si cruel parfois…

  3. Herudrakis Says:

    Voilà un récit des plus passionnants ma foi. Rien à redire au style litteraire. Tres chers (ex)ennemies nous nous recroiserons sans doute. J’ose esperer dans des circonstences meilleures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s