Raus !

Notre alliance cible,  Les Artisans, retrouve peu à peu sa vigilance défensive, après un relâchement temporaire.

La chasse reste néanmoins ouverte en Empire, il y reste quelques rares mineurs et missionneurs qui n’ont pas encore rejoint l’abri du worm space, après tout, ne dit-on pas que l’artisanat est la 1ère entreprise de New Eden ?

C’est ainsi qu’Emergent Upholder tombe un peu par hasard sur Avatar Blood, qui effectue des missions de routine à bord d’un Drake à Bereye. Malheureusement, seul Curaçao Gold est joignable à ce moment, qu’à cela ne tienne, nous sommes des fils de la grande vibration cosmique, nous viendrons à bout du Drake avec un Thrasher et un Hound, au terme d’un combat aussi long qu’hilarant !

La rigolade continue le soir même, lorsque les Craftsmen, très en colère, reprennent leur habitude de former des flottes d’une dizaine de pilotes, afin de nous dénier toute possibilité offensive, l’un d’entre eux cependant, ne se souvient plus s’il a un rôle d’éclaireur ou de tacleur. Il jaillit du système dans lequel ils sont massés, se précipite sur Sleepers à distance de la gate, le tacle et…rien du tout : il reste seul avec pour toute compagnie, la passivité toute bovine de ses camarades et c’est en pod que nous l’envoyons les rejoindre.

Cela marque le redémarrage du cycle vigilance – relâchement – humiliation évoqué précédemment, et c’est reparti pour une phase de camping en surnombre, qui ne nous laisse aucun espoir de nous imposer.

Mais cette guerre en Empire est devenue secondaire : nous avons enfin localisé le mystérieux système  J114055 en remontant les émanations de leur vibration malsaine, et nous y localisons non seulement tour de contrôle et son carrousel de systèmes de défense, laboratoires, structures industrielles, mais aussi un TCU, hochet inutile qu’ils brandissent comme un titre de propriété.

Dans ce système de classe 2, il est presque impossible de s’en prendre à la POS, nous avions anticipé cette difficulté et disposons d’un plan tout prêt pour y parer : Opération Tokyo Hotel. Cela consiste à poser nos valises sur place à bord de Battlecruisers, et nous opposer à toute activité. Chaque sortie de POS entraîne une réaction de notre part, les ennemis sont pourchassés et le plus souvent, contraints de retourner à l’abri de leur POS avant même que nous ne les ayons localisés.

Après quelques jours de ce régime, écœurés, ils remballent leur POS et détalent du système.  J114055 est enfin libéré de l’occupant Artisan !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s