Rage de Dante

Régis : des lunettes, le poil ras et de bonnes joues.

Dès le lendemain de notre arrivée dans le nouveau lotissement de nos cibles, nous constatons que quelques Marins Marchands se sont décalés vers Sinq Laison, il aura suffi d’une journée de camping à Uedama pour les dégoûter de ce charmant système…ce n’est pas un problème, nous sommes des nomades dans l’âme.

Un Régis, GaoLingFan, traque Sleeper’s, il pense que son Thrasher est l’arme absolue contre le bombardier furtif de notre CEO et il a parfaitement raison.

Mais une fois de plus, Régis a un peu de retard : les bombardiers furtifs, c’était hier, cet après midi c’est Battlecruiser et à peine a-t-il le temps de pousser un petit cri de surprise en voyant Sleeper’s débarquer en Cyclone, qu’il a droit à notre forfait obsèques express : euthanasie – certificat de décès et dispersion des cendres.

Ce camouflet a l’effet d’un coup de pied sur une fourmilière : la constellation se met aussitôt à grouiller de Régis très fâchés. Ils est temps de laisser passer l’orage jusqu’à la prochaine opportunité, qui se présente le soir même, sous la forme de…ce bon vieux Dante Borsod’Este.

Cette fois-ci, rien ne pourra l’empêcher de miner, il s’est racheté un Retriever pour l’occasion, le 3ème depuis le début de la guerre, et mine avec la constance du shadok dans le système de Deltole. La constellation est quadrillée par les Régis et, car on n’est jamais trop prudent, Régis Ier en personne, à savoir Wesley John, veille personnellement sur lui dans le système, à bord d’une frégate de tacle.

Dès que la localisation précise de son lieu de minage est enregistrée et diffusée, Sleeper’s, Capitaine Stubing, Curaçao Gold et Wormsoldier Defender activent leurs pods, appareillent et entament des manœuvres d’approche. Comme prévu, Dante panique et retourne en station, tandis que les Régis se regroupent et tentent de nous intercepter. Capitaine Stubing profite de la confusion qui s’en suit pour foncer dans Deltole à bord de son Manticore furtif, il se positionne sur le spot de minage de la cible et coupe sa connexion pod-vaisseau…sa signature disparaît des registres des pilotes en vol et son ship part en pilotage automatique, dans un point reculé indétectable du système.

Les autres pilotes de notre groupe jettent les amarres à la station de Balle, les Régis nous y rejoignent et verrouillent le système, à l’exception de Wesley John, alias Régis Ier, resté à Deltole.

Silence.

Patience.

Au bout d’une longue attente, Dante Borsod’Este interroge les Régis sur leur canal de com public, ils le rassurent : tous les Sleepers actifs sont sous contrôle dans Balle et au pire, Régis Ier est là pour le protéger. Il ressort donc miner et le voilà bientôt au milieu de sa ceinture d’astéroïde, tel une chèvre pulpeuse et provocante.

A cet instant précis, Curaçao Gold adresse un message à Wesley John dans le dialecte de ce dernier : « Un client mort ne se plaint jamais ». A la même seconde, Capitaine Stubing se reconnecte aux circuits de son vaisseau, sort du warp à moins d’un kilomètre du mineur et le tacle pendant que son garde du corps, Wesley, est encore en train de  réfléchir à une réponse bien sentie, avant de foncer au secours de son client et d’arriver juste à temps pour le voir exploser, pendant que Stubing active son module de furtivité et disparaît des écrans radar en ricanant.

Cette wardec est l’enfer de Dante.

La cible est détruite, chez les Régis, et qui plus est dans le même système que leur patron, qui était sensé le protéger. Certes, ce n’était rien qu’un Retriever, mais il nous a chauffé le corps et dans nos âmes, il brûle encore, à la manière d’un feu de joie.

Quelle meilleure manière de terminer une si belle année, avant d’aller nous livrer à une semaine de libations et de mettre le feu à tous les rades de Dodixie ?

Nous donnons rendez vous à la Marine Marchande l’année prochaine, après les fêtes, pour la suite des réjouissances et la 3ème semaine de guerre contre les Régis.

Publicités

3 Réponses to “Rage de Dante”

  1. Gil Source Says:

    Joli clin d’œil à Brassens.

  2. Manuel Sanchez Dos Centos Says:

    Franchement, j’applaudis… ce « blog » est vraiment une perle, j’ai parcouru pas mal d’article et j’adore la prose, le style, la manière enfin tout quoi.

    Je ne connais pas le narrateur mais d’avance je suis sur qu’il doit être génial. J’aimerai un jour avoir un groupe comme cela pour m’apprendre les ficelles de cet art qu’est le PVP.

    On dirait de la lèche, d’ailleurs je dois avoir la langue qui râpe un peu mais il n’en est rien.

    Au plaisir de mourir sous vos auto-cannons ou de tuer sous votre bannière.

    Et comme dit un grand philosophe :

    « Ah tchao bonsoir »

  3. Sleepless Upholder Says:

    tout simplement excellent ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s