On prend les mêmes EON recommence

La guerre contre l’Empire à Deux Francs ayant tourné au carnage unilatéral, nous avons pu affecter une partie de nos effectifs, pourtant si limités, à l’opération P.EON.

Le Projet EON, dont l’existence devait rester secrète, consiste à traquer Herudrakis et sa bande de criminels de guerre. Ces fugitifs ont profité du chaos ayant entouré le naufrage de leur corporation, la Marine Marchande, pour constituer une nouvelle société écran, le Consortium Stellaire, et embarquer à bord de l’alliance Echoes of Nowhere, à laquelle notre guerre s’est donc vue automatiquement transférée.

Cette alliance est installée au plus profond du null-sec, dans Tenerifis, une région sans frontière avec l’Empire et récemment annexée par l’alliance Init., qui la loue à Echoes of Nowhere (EON) entre autres locataires. Grâce à nos contacts chez les propriétaires, nous n’avons aucun mal à obtenir leurs conditions générales, ainsi que le montant du loyer acquitté par EON pour cette constellation : 4 milliards.

Fort heureusement, nous avons eu la présence d’esprit d’arroser généreusement CONCORD pour prolonger la guerre contre le Consortium Stellaire, avant que la corporation des fugitifs ne rejoigne EON, notre droit de tuer s’étend donc gratuitement à l’alliance toute entière pour une dizaine de jours. Constat amusant, nos nouvelles cibles s’imaginent que nous les avons visées à dessein, elles ne connaissent visiblement pas grand chose aux méandres de l’administration de CONCORD, mais nous nous gardons bien de les détromper : une petite poussée de paranoïa provoque des vibrations à l’harmonie délicieuse.

Sur le terrain, la tâche s’annonce difficile, certes, ce sont avant tout des mineurs et industriels, qui louent leur petit Sam Suffit dans le trou du cul de la galaxie, mais il nous est impossible d’acheminer une flotte conventionnelle jusqu’à cette région reculée, nous nous ferions découper en rondelles par les alliances de pod-pilotes qui règnent sur les régions hostiles qu’il nous faudrait traverser, et puis, une fois sur place, que pourrait bien faire notre douzaine de pilotes contre une bande d’EONs forte de 300 membres ?

La solution s’impose d’elle-même, nous allons dépêcher Sleeper’s sur place, à bord d’un vaisseau furtif, cela donnera plus de poids à la demande d’extradition que nous allons formuler auprès du Roi d’EON : Jack O’Bannon, mais il a beau essayer d’attirer l’attention de ses hôtes forcés, en détruisant une cyno-frégate, puis en lançant une attaque suicide contre un carrier, rien n’y fait.

Notre associée de longue date, Amatterasu vient également s’installer dans le système. A la moindre apparition de l’un de nos deux comparses, une flottille d’EONS se déploie rageusement sur toutes les jumpgates du système, y ancre des champs de warp disruption avant de monter la garde des heures…pour rien. Au bout de quelques jours de ce régime, même les plus motivés se lassent, et s’habituent à notre présence, une exécution sommaire d’un Badger par ci, d’un Hoarder par là, et nos péons sont de nouveau furieux et au taquet et s’agitent longtemps après que nos éclaireurs se soient rendormis.

Bien que peu productif, c’est amusant en diable, mais bientôt, nous percevons une onde aux courbes agréablement familières, la situation va évoluer radicalement dans les prochains jours.

Publicités

3 Réponses to “On prend les mêmes EON recommence”

  1. Hasaa ca sens le cycle de la wardec ^^ quoique en 0.0 vous aller avoirs plus de fun que en empire vu que les pod-pilote sont plus aguerrie (réactif) .. etk j’espère pour eux

  2. Emergent Says:

    toi, tu as taper dans la réserve secrète d’Eagle Wood, petit coquin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s