Hit The Road Jack

Cette nouvelle campagne devait nous voir mener une guérilla au fin fond de Tenerifis, là où les peons ont élu domicile, associée à une action de harcèlement de leur logistique industrielle en Empire.

Nous sommes certains qu’à la longue, cet engagement de faible intensité va générer des tensions internes, qui conduiront à la révocation du droit d’asile accordé à Herudrakis et ses criminels de guerre. Notre objectif sera atteint lorsqu’ils auront été extradés hors de cette alliance, nous pourrons ensuite envisager leur comparution devant le Tribunal Pénal Intersidéral.

Mais les évènements vont en décider autrement.

Tout d’abord, nous commençons par observer une présence militaire ennemie en Empire là où, la veille encore, nous ne croisions que des vaisseaux utilitaires. Certains pensent qu’un petit vaisseau agile et rapide est insaisissable dans les systèmes de haute sécurité, mais lorsqu’ils ne tombent pas sur encore plus agile et rapide qu’eux, ils sont pris au dépourvu par des vaisseaux spécialement équipés pour les immobiliser avant de les anéantir. D’autres, EON ou Huzzah, tombent plus classiquement sous les coups des gangs supérieurs en nombre que nous formons avec les Xenons. Les derniers, enfin, font une bien mauvaise appréciation du potentiel de leur adversaire, mais parions que notre pédagogie par la douleur leur vaudra des progrès rapides.

Nous aurions tort de nous plaindre de cette évolution, mais que font tous ces peons en Empire ?

Le mouchard qu’Herudrakis a emmené dans ses bagages ne tarde pas à nous fournir la réponse : par plus de 80 % des suffrages exprimés, EON vient de décider d’évacuer Tenerifis en urgence. Serait-il possible que notre présence sporadique dans les pâturages sur lesquels ils broutent l’herbe grasse ait suffit à déclencher cette transhumance surprise  ? Surement pas : la véritable raison est l’indifférence avec laquelle l’alliance Init., à laquelle ils louent la constellation, voit approcher les hordes cosaques de la puissante alliance AAA, bien décidées à reprendre possession de toute la région et exterminer ceux qui se dresseront sur leur chemin.

Ce scénario ne semble pas prendre nos cibles au dépourvu : lorsque l’on dépend d’autrui pour l’hébergement, il faut être capable de faire rapidement ses valises et des éclaireurs Xenons nous confirment que les structures EON sont démontées et qu’une évacuation totale se met en place en bon ordre.

Publicités

Une Réponse to “Hit The Road Jack”

  1. Enfoiré !

    Tu viens de me mettre cette foutue chanson dans la tête pour la journée 😀

    Du reste, bel article une fois de plus 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s