DemSal

Afin de pallier la baisse d’activité prévisible de nos nouveaux ennemis, membres de l’alliance d’Empire Industry, résultant du départ de l’une de leurs principales corporations, nous décidons de lancer sans plus attendre notre nouvelle campagne, qui prendra pour cible l’alliance DemSal.

Une battue épuisante, dont nous ne ramènerons qu’un Arbitrator excentrique, nous conforte dans l’idée qu’Empire Industry a besoin de se régénérer quelques temps, avant d’être de nouveau en mesure de nous offrir des kills mémorables comme l’Apocalypse Navy Issue de la veille.

Notre comptable aura tenté jusqu’au bout de nous en dissuader, tant le montant des pots de vins demandés par CONCORD pour nous laisser massacrer deux alliances en même temps est prohibitif.
Tant pis ! Nous laissons le soin aux créatures inférieures de rassembler et d’accumuler des ISKs, cela nous évite de multiplier les interlocuteurs lorsque vient le moment de la collecte ; et puis, qui sait, peut-être trouverons nous en DemSal le sponsor que nous cherchons depuis si longtemps ?

La fin du délai de préavis n’a pas l’air de les troubler plus que cela : les DemSal se sont contentés de délocaliser leur besognes industrielles vers Outuni, obligeant Sleeper’s à faire le trajet et y descendre une barge, pour les décider à former un gang et venir se venger.

Petit à petit, le bruit de leurs sabots piétinant la prairie se rapproche : un Megathron, deux Drakes, un Harbinger, un Brutix, un Rupture, un Omen, un Omen Navy Issue, et trois ou quatre frégates.
Il s’agit probablement de la plus puissante armada que cette alliance ait jamais réunie. Nous imaginons leurs discussions enflammées, pendant qu’ils volent de Gate en Gate, portés par leur esprit de  corps face à l’adversité et par la confiance du nombre, échangeant sûrement des bribes de consignes de combat avec la naïveté enthousiaste de ceux qui n’ont jamais vécu de défaites cruelles et injustes. Pendant ce temps, notre groupe, volontairement restreint pour ne pas les effrayer, se met paresseusement en place : deux Guardians et 3 Battleships, ils n’ont aucune chance, nous allons les oblitérer.

Ils ne tardent pas à se disposer autour de la Jumpgate de Botane dans Dodixie, de  l’autre côté de laquelle nous les attendons, curieux d’observer leur réaction : ils sont toujours confiants.
Nous sautons dans Dodixie et nos systèmes de visée commencent à verrouiller leurs vaisseaux, ils ripostent bravement, mais lorsqu’en moins d’une minute leurs deux Omens partent en fumée, ils sonnent la retraite, trop tard cependant pour sauver ceux que nous avons taclés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s