Bienvenue dans Providence

Providence : paradis haute sécurité.

4e jour de guerre contre l’alliance Spicy Souls Daimons, et 2éme jour de leur exode vers la région de Providence.

Nous savons que leur projet de s’y installer date d’avant le début des hostilités, mais ils n’avaient sûrement pas prévu d’embarquer tous leurs pilotes débutants dans cette fuite en avant. Ces malheureux qui savent à peine piloter leurs vaisseaux auront toutes les peines du monde à gagner leur croûte en null-sec, ce qui indiffère leurs leaders au plus haut point, tout occupés qu’ils sont à négocier avec CVA leur petite place au soleil.

Il faut dire qu’en matière de conservatisme psycho-rigide, nos amis de SSD ont trouvé leurs maîtres : les tauliers de Providence, revenus par la fenêtre après avoir subi une humiliante éjection de leur région, probablement pendant que leur dieu était en vacances, sont comme tous les intégristes religieux de la galaxie : ils travaillent à plein temps à se créer l’existence la plus misérablement déprimante qui soit, la frustration et la colère qui en découlent alimentant leur foi.

Leurs projets pour Providence en sont d’ailleurs symptomatiques : récupérer une zone de non droit, où la liberté est totale, et la transformer en prison juste pour le plaisir d’en être les gardiens.

Pour aiguillonner les plus lents ou indécis des SSD, nous continuons à les pourchasser en Empire. Certains se font tirer l’oreille, à l’image de Conor Dhor, qui paie son inertie d’un Noctis, avant qu’un deuxième podage en 20 minutes lui fasse comprendre qu’il est temps pour lui de partir vers Domain, dernière étape avant Providence ; le message passe, puisqu’Eagle Wood a le plaisir de l’y poder moins d’une heure plus tard. Le Conor d’argent sera attribué à ZZsnake, qui a entassé ses possessions dans le coffre spacieux son Badger en vue du grand voyage et se fait intercepter après deux jumps.

Nous renforçons alors nos patrouilles dans Domain, motivant les derniers réfractaires à faire le dernier pas vers Providence, y compris ceux qui pensaient encore pouvoir miner en paix à la frontière.

Au soir, le contrat est rempli : l’écrasante majorité des SSD est installée dans Providence bon gré mal gré. Ca grince un peu dans les rangs, certains auraient bien gardé un pied à terre en high-sec, pour y faire tourner leurs petites entreprises en toute quiétude, mais depuis que nous leur avons déclaré la guerre, ce n’est plus une option et, paradoxalement, ils seront plus en sécurité dans Providence, où jamais nous n’oserons braver l’autorité de CVA en les pourchassant. Du moins c’est ce qu’ils pensent…

Enfin presque tous, puisque certains d’entre eux s’ouvrent à nous des sérieux doutes qu’ils nourrissent sur la qualité du leadership de leur alliance, leur premier geste d’émancipation consistant à nous révéler l’existence et la position d’un de leurs gangs en train de s’initier aux joies du camping de jumpgate dans leur nouvelle demeure de R3-K7K.  Null-sec ou pas, nous n’allons pas laisser passer l’occasion de leur infliger un terrible coup au moral : nous rassemblons une flotte lourde, fonçons à leur rencontre et descendons ceux qui sont trop lents pour s’enfuir.

La réaction officielle de l’alliance SSD est aussi immédiate qu’inattendue :

Black Samson > ok. Je suis le diplomate de la SSD. Je viens de t’envoyer un mail. Vous nous avez agressés sur Providence en violation flagrante des règles NRDS et ça on ne peut l’accepter
Black Samson > mon mail est clair, nous vous demandons le remboursement intégral des dégâts
Black Samson > en Empire, nous acceptons les règles du jeu, et je dirais même que cela nous amuse. Mais ici, il y a des règles, nous nous y soumettons, et entendons bien que ce soit le cas de chacun.

En résumé, ils ne voient pas d’inconvénient à ce que nous les exterminions, mais s’offusquent que nous foulions aux pieds les règles de leurs nouveaux maîtres, l’alliance CVA, lesquels ne goûtent que modérément à la plaisanterie :

Leo d’Green > Well, considering the conclusions I’ve reached from the public killboards…
Leo d’Green > Keep your wars out of Providence.
Leo d’Green > Or anywhere where it could come into our way.

C’est officiel, après The Forge et Domain, nous les traquons jusque dans Providence.

Publicités

3 Réponses to “Bienvenue dans Providence”

  1. Tecknoth Says:

    Méfiez vous, vous allez vous prendre des hordes de bombers cloaky sur la gueule avec de l’officier CVA en black ops ^_^

  2. M.Morgan Says:

    Domage, j’aurais bien voulu voir un providence en route pour Providence (sur votre KB), ça aurait été un drôle de jeu de mot plutôt qu’un …..heuuuuu ….. badger fitté a la matar.

    Bon sur ce bonne journée, cordialement M.Morgan
    PS nan je ne sacrifierait pas un de mes freighter pour ça.

  3. […] Let Us Sleep Fallait pas les réveiller « Bienvenue dans Providence […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s