Woodstock 2012

The Skeleton Crew

Nous avons participé à un concert en plein air!

Un espèce de Woodstock sauce evienne, avec des bons et des moins bons sur scène.
Des mauvais et moins mauvais dans la fosse.
Des dangers et des délicatesses dès qu’on s’écarte un peu du troupeau…
Mais c’est surtout ce sentiment fort au plus profond de notre être qui nous hurle: « Vous allez vivre, vous vivez, et vous aurez vécu un truc de Ouf !!! » qui fait que ça valait le coup d’y aller à ce concert!

L’événement, aussi incongru soit il, se déroulait non loin de chez nous…
L’idée de base qui s’est vite, officiellement, imposée parmi nous, c’est: « Pourquoi ne pas y aller et contempler une fois encore avec stupeur, ce phénomène indicible, qui est peut être l’un des propres de l’humanité, qu’on appelle l’émotion? »
Officieusement, on va pas se le cacher, plusieurs d’entre nous, y allaient plutôt pour pécho…d’autres pour se défoncer, d’autres en mode mouton…bref, de toutes façons que des bonnes raisons!

Une chose est sûre en tout cas, même si nous venions pour autre chose, nous avons presque touché ce phénomène nous mêmes, nous avons été émus…
Un grand merci, à ce “Really Big Band” d’un autre temps, mais encore puissant dans sa prestation scénique.

Laissez moi vous raconter un peu ce trip!

Histoire de bien s’intégrer avec les autochtones, et les fans de la première heure, on a décidé de se la jouer Hooligans des temps modernes !

« Hop les gars changement de peau… » nous a déclaré tout guilleret Sleeper’s. Ce qui est assez rare, il faut bien l’avouer, donc ça méritait d’être dit.

Nous voici, fièrement, comme il se doit, en mode petit con, au sourire gentil, défoncé aux amphèts, avec un poing américain au minimum dans la poche arrière….

Le concert commença en grande pompe, avec un de ces espèces de Riff fait avec un instrument maison.
Un de ces Riff des familles qu’on oublie pas, jamais.
Ce son qui fait qu’on est subjugué par tant de force et de pureté tant dans le style que dans l’exécution que j’en ai oublié de piloter mon Tornalol….

La vie est dure avec les lopettes afk contemplation de Zgeg, ou en mode écoute de Riffs préhistoriques cerveau off, moi je vous le dis!

Je n’ai pas encore choisi ma catégorie, je vous l’avoue, les deux me convenant à merveille…Je vous laisse devant ce choix cornélien.

Et force est de constater que je ne suis pas le seul à avoir été surpris par la qualité de ce début de concert, ou à avoir été pris en flagrant délit de contemplation de “Onzième Doigt” pour vous savez qui, ou de “Troisième jambes” pour l’autre forcément…

Du coup, poussé par le vice, sur un air de “Rape Me” d’un blondinet aujourd’hui à l’état de squelette sans déguisement, dès la deuxième chanson; on a discuté, posément, avec l’un des membres de leur team sur la qualité sonore du mythique Number of the beast (un album qu’il est bon) histoire de discuter un peu…

Comme on était pas d’accord sur le qualificatif à employer pour le batteur, et qu’on n’entendait rien de ce qu’on disait de toute façon car trop près des enceintes, on a décidé de sortir les Watts….

Et voyant qu’on avait du bon son, ils sont venus voir de près si ça donnait autant que ça en avait l’air…

Bon on avait bien picolé, leur service de sécurité n’arrivait plus à nous gérer…
Y’avait même un malade parmi nous qui vomissait partout, et qui n’arrivait même plus à pointer un ship…

On s’est doucement écartés histoire de calmer le jeu, mais surtout pour faire un coup foireux tranquillement…

On a trouvé deux types tout pourris dans le même état que nous, enfin presque, l’un en Megathron Navy…et l’autre en Raven…
Donc l’un était trop propre sur lui pour avoir le droit d’être au concert, et l’autre avait le défaut d’être son pote…vous voyez le topo quoi.
On était plusieurs, pas de danger, chacun met un coup de latte, ou une bonne torgnole, et on se casse…ni vu ni connu…histoire de se fendre la gueule quoi!
On a raté le navy, mais on a pointé, le Raven….Djee Djee !

L’alcool c’est le mal, la drogue pas moins, et la noobitude aussi, car putain franchement, le navy, il a jump…décloak….align….et warp out….le tout en 12sec…comme ça devant nous!!!

Bref, dépitsé de pas avoir chopé ce rascal, on se disperse, et on le cherche dans la foule quoi…
Le premier qui le pécho, le plante quoi…normal quoi…
On le retrouve, mais ce coup-ci il était pas tout seul, il avait retrouvé un copain, avec une tronche de scientifique pré-pubère…C’est vous dire la gueule qu’il avait..
Lui non plus n’avait pas le droit d’être là…

Comme on est des mecs charmants, on a voulu aller les saluer…on a pas fait un pas, que notre malade dépose une grosse galette bien bruyante…ça fait du bruit ça sent…et on est repérés.
Heureusement, son pote, lui ne s’est pas méfié tout de suite, et nous à laisser l’approcher, il regrette.
Je vous jure il regrette.
Il nous l’a dit…avec des noms d’oiseau que je connaissais pas.
On lui a cassé la gueule, il gueulait, on s’est marrés !
Tellement surpris le pauvre gars, qu’il nous a laissé son pod comme cerise sur le gâteau., on lui a donc refait les dents.

Le reste ne vaux pas spécialement la peine de vous être conté.
Y’a eu une bagarre, les afks ont sauté les premiers.

Les mecs plus bourrés que nous ont pas eu le dessus

Et les mecs moins bourrés que nous, mais nous ayant cru trop imbibés non-plus…

Enfin voilà quoi, un concert mémorable, une semaine mémorable, un mal de crâne mémorable lui aussi !

Et si je ne vous ai pas expliqué la perte de ce magnifique BattleCruiser de tiers 2, fitté de manière experte…c’est parce qu’avant il faut que je vous parle de ce fit…

Tout d’abord, vous noterez, le double Web qui assure THE supériorité en terme de mobilité, même avec un Hurri platé!

Ça vous permet de désengager un combat inégal.

Vous en aurez d’ailleurs les moyens, car le bestiau étant monté en Armor, vous aurez un buffer bien plus important qu’en Shield, ce qui vous permettra de temporiser suffisamment longtemps pour vous échapper, ou bien, plus amusant, pour décimer les importuns qui vous auraient cru en shield : effet de surprise garanti!

Avec ce fit, vous aurez un pied dans l’olympe!

Alors pourquoi est il détruit cet hurri me direz vous…?
Et bien voilà, ça fait partie des zones d’ombres, lorsqu’on part à un concert en plein air:
Vous pouvez revenir avec sur le cul un slip qui ne vous appartient pas…
Vous pouvez revenir avec un mec dans le coffre, que vous ne connaissez pas, mais qui a toujours son slip.
Vous pouvez perdre un Hurri, sans savoir pourquoi.

C’est ça les concerts en plein air de The Skeleton Crew!

Publicités

2 Réponses to “Woodstock 2012”

  1. Count Syphilis Says:

    Vous êtes mes héros, chers cousins.

  2. M.Morgan Says:

    ça fait un bout que je n’ai vu la pointe de la plume s’exprimer….. vous devenez quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s