Archive for the Die Unaussprechbar Steuereinnehmeren Category

Joyeuses fêtes

Posted in Die Unaussprechbar Steuereinnehmeren, In the Navy on 18 décembre 2010 by letussleep

 

Après la monumentale correction de la veille, nos cibles sont désemparées.

Et nous les comprenons.

Détail cocasse, ils reçoivent le soutien d’un membre de notre ancienne cible, l’alliance The Craftsmen. Visiblement, le fait que nous nous soyons engagés dans la Marine le peine, alors qu’en  gentlemen, nous nous sommes efforcés de lui faire le moins mal possible :

Hi,

I would like to contact you on your wartargets, let us sleep. We had the « fun » of beeing wardeced by them to, in my old alliance.
They do think it is some kind of art to wardec young corps and kill their people – because it is so easy to kill young pilots.
I detest this very much.

I wish you best of luck to succeed against these terrorists since their cowardness against young players shall not stand.

Fly deadly and give them hell!

Best regards
r0ggenbr00t

Ce geste de solidarité est fort mignon, mais d’aucune aide, puisque les effectifs de la Marine Marchande continuent de fondre comme neige au soleil, et que leurs rares pilotes encore actifs à Rens ou dans les environs, sont éliminés après avoir appris à leur dépens qu’ils ne sont à l’abri nulle part, même en pod et collés à une station.

Sur les canaux de communication publics, ils essaient  de faire bonne figure, nous parvenons à décrypter leurs communications, avant que nos modules de traduction, poussés à bout, ne partent en fumée.

Lord poussin > bon si vs voulez je suis devant tribe vs venez?^^
Lord poussin > en capsule bien sure^^

C’est bien connu, en capsule, on ne risque rienou presque !

Lord poussin > c sympa ici y a du rouge partt^^
Jhar Sc >  tu c’est poussin le pire c’est qu’il on pas de doits ^^
Lord poussin >  salut vs tous
Jhar Sc > tu vois il on pas de Doits
Lord poussin > ^^
Jhar Sc > et rien entre les gembe aussi

Jhar Sc > de toute facon ce sont des lache
Herudrakis > ce genre de sleep ca nettoir a coup de pied dans le fondement
Jhar Sc > qui s’attaque quo petit corp

Mais en interne, c’est une autre chanson :

Debacle de vendredi
From: Herudrakis
Sent: 2010.12.18
xxx
To: Marine Marchande,

Salut tous le monde .
Je vois que vous aves ete combattif mais que cela n’a pas suffit vu la débacle que Let Us sleep vous as inflige.
Serais t’il possible d’avoir un rapport des evenements ?
Vous avez une idee de nos adversaires maintenant.
Pour ceux qui voudraient decorpe s’ils pensent ne pas pouvoir continuer le combat n’hesitez pas.

Publicités

Sous-Marins

Posted in Die Unaussprechbar Steuereinnehmeren, In the Navy on 16 décembre 2010 by letussleep


La guerre contre les Craftsmen s’est donc achevée sur leur expulsion du système worm qu’ils avaient colonisé, même si, dans l’ensemble, ils se sont bien battus.

Il est temps de revenir à la corporation qui a retenu notre attention : Marine Marchande, dont nous avons récemment appréhendé un membre en flagrant délit de pillage du worm-space.

La guerre est déclarée ! Dans le court laps de temps qui nous sépare du début des hostilités, nous devons régler un petit problème interne.

Monsieur Connard s’étant révélé incapable d’établir des relations cordiales avec les Craftsmen, nous avons décidé de le licencier pour faute grave, sans préavis ni indemnité, avec révocation immédiate de son contrat de clonage.

L’entretien préalable se déroule dans un système worm, où nous abandonnons son pod, lui laissant l’alternative d’y errer jusqu’à la fin de sa vie, ou de mettre fin à ses jours.

De retour dans l’espace connu, nous ne sommes pas surpris de trouver des tonnes de courrier non lu dans la boite mail de cet imposteur incompétent, dont l’un provient de notre pilleur de wormspace et future victime :

From: Jhar Sc
Sent: xxx

To: Monsieur Connard,

Bonjour,

Donc voila vous vous amuser bien a declarer une guerre a une corp toute jeune quel courage oua je suis impretioner,

Bien sur je ne fait pas le poid se que vous aller gangner c’est du vent.

je me demande se que vous ferrai contre une corp plus evoluer on verra bien.

Mais bon c’est le jeux vous voullez une guerre ben vous en aurrai pas.

A Douce france c’est fout comme on et solidaire pfff.

Amicalement

Jhar

C’est du lourd, il nous tarde de le rencontrer et nous commençons à déplacer nos vaisseaux vers la zone de déploiement : Rens et ses alentours.

La collecte de renseignements commence via notre logiciel INTELUS, qui grâce à ses connexions pirates à la base de données de CONCORD, réalise en quelques minutes ce qui nous prenait des jours de travail.

D’après les premières informations qui tombent, il s’agit d’une corporation industrielle, avec un business plan à couper le souffle :

« Financement de la corp IMPORTANT
From: Herudrakis
Sent: 2010.12.14 07:00
To: Marine Marchande,

Apres avoir longuement réflechit sur la maniere de financer la corp sans penalisé les interets financiers de chacun j’ai trouve la solution suivante: les actions ! (share)
A dater de ce jour la taxe de 10% est supprimée. Les prelevements pour les mineurs egalement.
Tout ce que vous faites est donc dans vos poches.
La corp se financera donc exclusivement par vos investissements personels via les actions (share).
Marine Marchande conservera toujours un minimum de 20% des shares.
La limite de 100 est supprimée.
Les tarifs des shares depend de ce que vous possedez deja.
De 0 à 99 = 1 million par share
De 100 à 199 = 2 millions par share
De 200 à 299 = 3 millions par share
etc….
Est il possible de se donner ou de se vendre des shares ? Vous vous arrangez entre vous….
Une fois par mois la societe versera des dividendes aux actionnaires. Evidemment plus vous en avez plus vous toucherez. »

En résumé :

1- Supprimer les revenus de la corporation,

2- Vendre des shares aux membres, leur donnant le droit de se partager les revenus supprimés,

3- Profit !

Raus !

Posted in Die Unaussprechbar Steuereinnehmeren, Worm space on 10 décembre 2010 by letussleep

Notre alliance cible,  Les Artisans, retrouve peu à peu sa vigilance défensive, après un relâchement temporaire.

La chasse reste néanmoins ouverte en Empire, il y reste quelques rares mineurs et missionneurs qui n’ont pas encore rejoint l’abri du worm space, après tout, ne dit-on pas que l’artisanat est la 1ère entreprise de New Eden ?

C’est ainsi qu’Emergent Upholder tombe un peu par hasard sur Avatar Blood, qui effectue des missions de routine à bord d’un Drake à Bereye. Malheureusement, seul Curaçao Gold est joignable à ce moment, qu’à cela ne tienne, nous sommes des fils de la grande vibration cosmique, nous viendrons à bout du Drake avec un Thrasher et un Hound, au terme d’un combat aussi long qu’hilarant !

La rigolade continue le soir même, lorsque les Craftsmen, très en colère, reprennent leur habitude de former des flottes d’une dizaine de pilotes, afin de nous dénier toute possibilité offensive, l’un d’entre eux cependant, ne se souvient plus s’il a un rôle d’éclaireur ou de tacleur. Il jaillit du système dans lequel ils sont massés, se précipite sur Sleepers à distance de la gate, le tacle et…rien du tout : il reste seul avec pour toute compagnie, la passivité toute bovine de ses camarades et c’est en pod que nous l’envoyons les rejoindre.

Cela marque le redémarrage du cycle vigilance – relâchement – humiliation évoqué précédemment, et c’est reparti pour une phase de camping en surnombre, qui ne nous laisse aucun espoir de nous imposer.

Mais cette guerre en Empire est devenue secondaire : nous avons enfin localisé le mystérieux système  J114055 en remontant les émanations de leur vibration malsaine, et nous y localisons non seulement tour de contrôle et son carrousel de systèmes de défense, laboratoires, structures industrielles, mais aussi un TCU, hochet inutile qu’ils brandissent comme un titre de propriété.

Dans ce système de classe 2, il est presque impossible de s’en prendre à la POS, nous avions anticipé cette difficulté et disposons d’un plan tout prêt pour y parer : Opération Tokyo Hotel. Cela consiste à poser nos valises sur place à bord de Battlecruisers, et nous opposer à toute activité. Chaque sortie de POS entraîne une réaction de notre part, les ennemis sont pourchassés et le plus souvent, contraints de retourner à l’abri de leur POS avant même que nous ne les ayons localisés.

Après quelques jours de ce régime, écœurés, ils remballent leur POS et détalent du système.  J114055 est enfin libéré de l’occupant Artisan !

Du travail de pro

Posted in Die Unaussprechbar Steuereinnehmeren, Worm space on 5 décembre 2010 by letussleep

Emergent Upholder s’amuse comme une folle avec son Dramiel. Ce vaisseau est tellement rapide et bien armé, qu’il est pratiquement insaisissable en Empire, et ne laisse aucune chance aux Frégates ou Intercepteurs qui se trouvent sur son chemin.

Mais comme tous les pod-pilotes de New Eden notre comparse reste soumise aux champs de stase électromagnétiques, qui parcourent la galaxie de manière plus ou moins aléatoire.

Coïncidence incroyablement malheureuse, Emergent Upholder est frappée alors qu’elle engage un intercepteur ennemi, fort éloigné du reste de son groupe, mais en dessous de la distance minimale de warp, et assez stupide pour voler à sa rencontre. Elle perd alors le contrôle de son Dramiel, laissant le temps au groupe ennemi de la rejoindre alors que dans des circonstances normales, elle n’aurait eu aucun mal à les distancer, et se retrouve en pod.

Bien décidés à venger cette perte cruelle, nous redoublons d’efforts pour localiser des cibles juteuses dont regorge l’alliance The Craftsmen, et réalisons qu’elles fréquentent assidûment le worm-space. Ils se gardent bien de miner dans l’espace connu depuis que nous avons détruit leur Orca.

Grâce à INTELUS, nous compilons rapidement une liste de pilotes affiliés à cette alliance, et qui sont rarement détectés en Empire, puis nous croisons ce ficher avec des centaines de rapports de combats archivés et la vérité apparaît : ils ne se contentent pas de fréquenter le worm-space, ils ont colonisé au moins un système de notre Mère-Patrie, J114055.

Dès lors, nous n’aurons de cesse de localiser le système J114055, ce qui nous permettra de continuer cette guerre à moindres frais. Monsieur Connard a baptisé cette opération « The Craftsmen in Worm Space », ce que nos ordinateurs de bord on traduit par « Les Artisans des Espaces Verts ».

Les recherches s’annoncent longues et laborieuses, comme ce fut le cas lorsque nous tentions de trouver le repaire des Canards Biologiques, mais parfois, elles réservent de bonnes surprises, comme lorsque Sleeper’s, qui écume le worm space en quête du mystérieux système J114055, surprend deux pilotes en flagrant délit de pillage.

Vif comme l’éclair, Sleeper’s parvient à éliminer l’éclaireur en quelques secondes, avant qu’il n’ait eu le temps de fuir ou d’enclencher son dispositif de furtivité, puis à tacler le Harbinger qui tente de s’aligner en direction d’un corps céleste.

Un long combat s’engage entre les deux Battlecruisers. Le Harbinger est équipé de modules de réparation d’armure, adaptés à la chasse aux drones légers Sleepers, qui lui permettent de résister longtemps aux nuées de missiles de Sleeper’s, tandis que ses lasers déchirent le bouclier du Drake, mais ledit bouclier est si épais que le Harbinger finit par tomber à court d’énergie avant d’avoir pu le percer. Ses systèmes se désactivent et Sleeper’s le pulvérise, sous le regard stupéfait de l’éclaireur resté sur place, qui paiera son voyeurisme d’un podage en règle.

Pour nous, cette agréable rencontre est le signe que nous sommes portés par la bonne vibration cosmique, celle qui nous mènera jusqu’à J114055, le système worm infesté par les Craftsmen.

Formule entrée plat dessert

Posted in Die Unaussprechbar Steuereinnehmeren on 2 décembre 2010 by letussleep

La 1ère semaine de guerre touche à sa fin. Nos cibles reproduisent le cycle habituel : ils nous campent en masse jusqu’à l’écœurement, avant de se relâcher, s’exposant alors à une opération coup de poing de notre part qui, si elle porte ses fruits, les re-mobilisera et relancera donc le cycle.

C’est pour cette raison que, lorsque nous ne voyons qu’il n’y a plus qu’une petite dizaine de pilotes ennemis dans les alentours de Rens, nous en déduisons qu’ils sont entrés dans la phase descendante du cycle, et bien que nous soyons moitié moins, notre réveil inattendu va les prendre de cours.

Tout d’abord, Sleeper’s et Sleepless Defender effectuent quelques manœuvres en Drakes dans Rens, tandis que Sleepless Upholder reste docké, cela nous permet une revue des effectifs adverses : dans le système et les alentours, ils alignent 5 Drakes, 1 ou 2 Hurricanes et un peu de support varié. Les ennemis sont à présent persuadés que Sleepless Upholder est endormi en station, ce qui est vrai 90% du temps, mais pas ce soir.

Aussi, lorsque Curaçao Gold et Emergent Upholder, à plus de 10 jumps de là, se mettent en route pour Rens, en ordre dispersé et prenant soin de bien se faire repérer par les éclaireurs ennemis, la plupart du gang adverse part à leur rencontre pour leur tendre un piège, laissant deux Drakes et un intercepteur en arrière, c’est largement suffisant pour neutraliser nos deux Battlecruisers pensent les Craftsmen…sauf que Sleepless Upholder joint son Drake aux deux autres, et le groupe warpe directement sur eux, à la gate d’Odatrik.

Dans un magnifique mouvement collectif, leur intercepteur tacle Sleeper’s, tandis que leurs deux Drakes, tout surpris d’être en sous-nombre,  jumpent dans Odatrik, abandonnant le Claw à son triste sort. Le reste de leurs effectifs renonce alors à ses projets d’embuscade et fait demi tour, pour venir en renfort.

Mais ils sont trop lents, ils n’arrivent pas à temps pour sauver leurs deux Drakes,  à l’exception de Shalmon Aliatus, qui a pris de l’avance dans son Thrasher, ce qui lui vaut le privilège de se faire tacler par Emergent Upholder, puis rapidement dézinguer.

Camping sauvage

Posted in Die Unaussprechbar Steuereinnehmeren on 1 décembre 2010 by letussleep
Quelques jours après la perte de l’Orca, la fureur des Craftsmen n’est toujours pas retombée, les voici formant un important gang mixte de Battleships et Battlecruisers, qui n’a zigouillé personne, puisque nous vaquons à nos occupations en station, après tout, il n’y a pas de loi contre ça, et ce d’autant qu’ils reçoivent désormais le support de ships logistiques « neutres ».

Comme le disait si bien Heptane Pyroman : « Vous les campez en station ? Ils s’en foutent, ils jouent ailleurs pendant ce temps. Au final, les camper, c’est se camper soi même. »

Et nos nouveaux amis, qui peu à peu s’en rendent compte, commencent à en concevoir une impatience certaine, teintée de colère.

C’est ce moment que choisit Monsieur Connard, avec son sens inné du timing et sa capacité à s’attirer la sympathie, pour refaire une approche diplomatique.

[22:12:56] EVE System > Channel MOTD: Nos contrées sont froides et austères, mais les aventures vécues dépassent souvent la fiction
[22:13:15] Monsieur Connard > Hallo Hallo o/
[22:13:25] okst666 > finally
[22:13:31] Kaminu > Hi ho : )
[22:13:32] Monsieur Connard > Hallo my dear Freunden
[22:13:38] Kaminu > a talking one … nice ^^
[22:13:51] okst666 > someone who can type
[22:13:58] Monsieur Connard > yes I am der diplomacy
[22:14:05] Kaminu > : D
[22:14:11] okst666 > fine fine…
[22:14:14] Kaminu > whaz up man ^^
[22:14:30] Monsieur Connard > I am happy you welcome to sponsor us for great worm space adventure
[22:15:12] Monsieur Connard > it is only 400 millions and you hifle unser space crusade for ein besser worm space
[22:15:25] okst666 > hmmm..let me think about it
[22:15:27] okst666 > ….
[22:15:28] okst666 > ….
[22:15:29] okst666 > no
[22:15:37] Monsieur Connard > oh but why ?
[22:15:40] Kaminu > Yeah sure – 400m to our wallet and you are allowed to jump into wormspace ^^
[22:15:58] Monsieur Connard > not any worm space
[22:16:14] Monsieur Connard > we want only good system
[22:16:18] okst666 > I don’t care about what wh space…
[22:16:37] Monsieur Connard > you don’t have cash ?
[22:16:45] Monsieur Connard > bargain ?
[22:16:52] Kaminu > we are all poor people
[22:16:57] Monsieur Connard > ok
[22:17:01] Monsieur Connard > 380 mil ? : )
[22:17:11] Kaminu > ok pay us 380 … fine too
[22:17:38] okst666 > the question is not how much WE pay….its about how much YOU pay us to let you go
[22:18:14] Monsieur Connard > oh but we already pay
[22:18:17] okst666 > I pay you 400 Mil in caldari anti matter at high velocity!!!
[22:18:26] Monsieur Connard > es ist 50 millions we pay; teuer
[22:18:42] Monsieur Connard > ok if you no cash you can donnate orca maybe ?
[22:19:11] Kaminu > poor people do  not have orca – as you know : D
[22:19:13] okst666 > Kami..maybe we could pay in french corpses???
[22:19:30] Kaminu > sure is an option too
[22:19:34] Monsieur Connard > we sell corpses
[22:19:37] Monsieur Connard > we no buy
[22:19:38] okst666 > they allready fucked up our orca
[22:19:55] Kaminu > not exactly our : D
[22:20:06] Monsieur Connard > oh
[22:20:09] Monsieur Connard > another one maybe ?
[22:21:31] Monsieur Connard > I have to spreche to my boss for another discount
[22:21:39] Kaminu > lols ^^
[22:21:41] Kaminu > discount : D
[22:21:47] Monsieur Connard > please don’t move from Hek for when I com back
[22:21:56] okst666 > to late
[22:21:57] Monsieur Connard > so I can find you and talk
[22:22:06] okst666 > we waited for some fun for 4 hours now
[22:22:15] Monsieur Connard > oh
[22:22:21] okst666 > your pussies did not show any action
[22:22:47] okst666 > oh titties in local…just a second
[22:23:08] Monsieur Connard > I am sorry for you
[22:23:17] Kaminu > cant believe it : D
[22:23:20] Monsieur Connard > next time we try
[22:23:30] Kaminu > hope so
[22:23:32] okst666 > titties in local is something good…… woohooo ( o Y o )
[22:24:53] Monsieur Connard > freundlischen Grussen and see you at the undock tomorrow for more fun, and we very much look forward the honor to have you as sponsor
[22:25:53] okst666 > so how does this go any further??…we camp your gates and homebase and you do not come out..this is quite boring for all of us..
[22:28:10] Monsieur Connard > no it is super we love it you us in system
[22:28:15] Monsieur Connard > it is like community : )
[22:28:32] Kaminu > but no one is talking – kinda boring
[22:28:38] Monsieur Connard > in the end we are freunden
[22:29:11] okst666 > I dont think so.

Bien que nous n’y comprenions pas grand chose, le résultat a l’air mitigé ; en interne, nous commençons à avoir quelques doutes sur les talents diplomatiques de Monsieur Connard.

Orkaput

Posted in Die Unaussprechbar Steuereinnehmeren on 30 novembre 2010 by letussleep

Suite à notre premier accrochage, les Craftsmen sont très prudents : ils se sont rassemblés dans la constellation de Barvigrard, et ne sortent qu’en surnombre, campant les jumpgates ou les stations, tendant des pièges, quadrillant la constellation. Bref, ils ne prennent pas de risques, mais il ne fallait pas s’attendre à autre chose d’une alliance industrielle, qui se montre finalement beaucoup plus compétente et organisée que les dernières alliances que nous avons combattues.

Après notre alliance avec les FFR, ce conflit est un retour aux sources pour nous : patience, chasse à l’affût et vitesse d’exécution. Même le plus amorphe des mineurs se lasserait de nous surveiller et de temps en temps, nous testons leur niveau de vigilance : au moindre signe de relâche, nous frappons les imprudents isolés avec la vitesse d’un cobra pressé sous amphétamines. Le Cyclone de San Jiro, est ainsi criblé d’obus avant que ses comparses, somnolant à un jump de là, n’aient eu le temps de reprendre leurs esprits et lui porter secours.

Mais plus le délai dont nous avons assorti notre demande de sponsoring se rapproche, moins les Craftsmen nous paraissent susceptibles de l’accepter. Nous avons peut-être présumé des talents de Monsieur Connard, notre diplomate, et comme souvent dans l’histoire de l’humanité, quelques coups de canon vont utilement appuyer notre approche diplomatique.

En effet et à ce stade du conflit, les cibles ont une activité minière assez développée, ils n’ont pas encore pris la mesure de la menace Let Us Sleep, et Sleeper’s a tôt fait de repérer 3 d’entre eux en train de miner à Nausschie. Son taux d’adrénaline montre en flèche lorsqu’il réalise que, dans leur ceinture d’astéroïdes, ils ont également déployé un Orca ! Sans hésitation, mais avec un pincement au cœur, il laisse fuir les 2 Hulks pour tacler l’Orca, qui commence à se désagréger lentement sous l’effet de ses missiles. Les deux pilotes d’Hulks reviennent aussitôt à bord de Tengus, mais la maîtrise de la technologie sleeper n’est pas à la portée de tout le monde, et ils ne parviennent même pas à empêcher Sleeper’s de leur filer entre les doigts après avoir démoli l’Orca.

Comme l’on pouvait s’en douter, ce coup d’éclat provoque une rage intense chez nos adversaires, qui sont désormais une quinzaine à monter la garde autour de notre station de Hek. Ils méritent une petite démonstration de force, nous allons leur montrer que nous sommes prêts à tous les sacrifices. La bataille de Hek est courte et violente ; elle se serait soldée par une nette victoire si nous n’avions pas sous estimé, dans notre choix de cibles, la faculté de leur Oneiros,  qui n’apparaît pas sur le rapport de combat, à réparer l’armure de leurs ships et redocker impunément en cas de danger. Cette erreur nous coûte un Armageddon, perte  compensée par les trois ennemis que nous envoyons au tapis.

A 600 millions de pertes, les Craftsmen commencent à se demander s’ils ont fait le bon choix…