Archive for the Empire Galactique à Deux Francs Category

Prélèvement Automatique

Posted in Empire Galactique à Deux Francs on 14 janvier 2011 by letussleep

La pression pesant sur les épaules de Villegas Kevin, l’Empereur des Francs est énorme : plusieurs dizaines de pertes depuis le début de la guerre, une activité de minage lunaire en proie à nos raids meurtriers, et maintenant une campagne de presse le qualifiant d’escroc…

Les résultats ne tardent pas à se faire sentir, Villegas Kevin devient nerveux, il harcèle ses sujets pour assurer le ravitaillement des POS et la logistique minière, qui deviennent extrêmement compromises comme en témoigne l’interception d’un convoi de cobalt par Campfire Headphase. Il finit par donner le coup de fouet de trop à l’un de ses esclaves volontaires, qui décide alors de briser ses chaînes et d’effectuer sa métamorphose de larbin en pod-pilote.

Ce pilote humilié, brisé, prend attache avec le Capitaine Stubing, bien connu pour son engagement auprès des orphelins du worm-space, il est aussitôt orienté vers notre cellule de soutien psychologique et d’exfiltration.

Il nous apprend que l’Empire Galactique à deux Francs (EGF) nous prépare une surprise pour le lendemain, sous la forme d’une grande flotte qui se rassemblera à Rens, permettant ainsi à un maximum de pilotes d’y acheter et d’y équiper un vaisseau, avant de regagner la constellation de Jouas, où une avant-garde tentera d’attirer ceux d’entre nous qui seront actifs dans un combat, avant d’être rejoints par le gros de la troupe, sensé nous écraser sous sa supériorité numérique.

Ce plan nous convient parfaitement, le jour dit et pendant près de deux heures, la totalité des Francs s’agite fébrilement dans Rens, assemblant péniblement une flotte de bric et de broc, à l’exception de l’un d’entre eux, celui qui a choisi de prendre son destin de pod-pilote en main.

Dans la constellation de Joas, désertée par ses futurs ex collègues, il prélève pour notre compte dans les hangars des POS de l’EGF,  les minéraux, alliages lunaires, structures et autres carburants représentant le montant de la taxe de dépollution que Villegas s’obstine à nous refuser, plus une prime de 50 millions qui financeront son changement d’identité.

La plupart des ressources prélevées dans les poches et POS des Francs changent de mains directement dans l’espace, c’est un véritable ballet de vaisseaux industriels qui s’organise dans cette poche de basse sécurité, à peine troublé par la perte du Hawk de Capitaine Stubing ; il faudrait une loi contre ces maudits pirates qui empêchent les honnêtes gens de travailler en paix !

Pendant ce temps là, la  flotte des Francs approche sans se presser, ignorant totalement ce qui se trame. Avec une synchronisation parfaite, note cagnotte atteint plus ou moins le montant demandé lorsque l’avant garde ennemie arrive dans le système, sous la forme du Rifter de peyotte, qui a tout juste le temps de signaler une activité logistique suspecte impliquant l’un des leurs, avant de se faire couper le sifflet.

Mais il est déjà trop tard, nos vaisseaux utilitaires ont le temps de regagner  la station qui nous sert de QG de campagne, où nous comptons les Isks amassés dans une ambiance de fête, avant de donner à notre jeune associé la part qui lui revient. Le pollueur à payé et nous avons une petite pensée pour Amatterasu, qui au lieu de faire la fête avec nous, effectue avec Sleeper’s une mission de reconnaissance au plus profond de la solitude glacée du null-sec.

Notre mission sacrée contre l’Empire Franc est terminée, et afin de compenser les moultes pertes que nous leur avons infligées, nous offrons à Villegas Kevin d’accorder quelques jours de congés à ses larbins en rachetant sur place  tout ce que nous venons de lui piller :

 

 

Publicités

Empire à deux Francs

Posted in Empire Galactique à Deux Francs on 12 janvier 2011 by letussleep

La guerre contre l’Empire à Deux Francs bat son plein.

Maintenant que nous avons localisé les POS dont l’ennemi a truffé la constellation de Joas, nous pouvons multiplier les barrages et embuscades sur ses routes de ravitaillement.

Cela nous permet de continuer à claquer des Francs, malgré leur activité en baisse ; il faut dire que le Franc s’est effacé depuis une dernière tentative de résistance frontale, qui s’est achevée par un bain de sang dont, une fois de plus, Villegas Kevin a été le seul à échapper.

Dans Joas, le carnage continue, les Francs tombent comme des mouches, mais nos opérations ne se limitent pas à paralyser l’activité de minage de lunes de l’Empire Galactique Franc : les pilotes qui prennent le risque de miner ou de missionner dans la région sont également traqués sans merci.

Même les plus dévoués des larbins commencent à se lasser de nous servir de pigeons d’argile, pris entre le marteau de Villegas et l’enclume des Sleepers, comme en témoigne cette complainte sur le canal de com public de Khabi :

Hanguolee > casse toi merde
Hanguolee > je fais mon taf moi
Hanguolee >  laisse moi rentrer à la station stp, peace quoi

Ce tout jeune pilote vient d’obtenir sa licence et il n’a pas encore pris la mesure du potentiel  et de la liberté infinis que son tout récent statut de pod-pilote lui confère, alors il tente de nous apitoyer sur son misérable destin d’esclave au service de l’Empereur des Francs.

Nous serions tentés de compatir, mais ce serait lui rendre un bien mauvais service, au lieu de cela, nous allons lui ouvrir les yeux, nous allons en faire un véritable pod-pilote, et même si cela doit lui coûter plusieurs réincarnations, son karma va grimper de quelques maillons sur la chaine alimentaire de New Eden.

Par une incroyable  coïncidence, une violente campagne médiatique de dénigrement se déclenche à ce moment contre Villegas Kevin. Certains pilotes se présentant comme des ex victimes ou associés, expliquent qu’il a pour habitude d’enrôler de jeunes pilotes pour développer les corporations qu’il fonde et dirige, avant de partir avec la caisse le moment venu.

Nous ignorons complétement si ces allégation sont vraies. Elles sont en tout cas plausibles, compte tenu du casier judiciaire chargé de l’intéressé. La vérité doit se situer entre le procès d’intention dont il est victime, et les démentis frénétiques de ses jeunes adeptes, nageant en plein syndrome de Stockholm.

Tout ce que nous savons, c’est que c’est l’instant rêvé pour accentuer la pression. Cette guerre doit porter rapidement ses fruits, notre prochain projet – nom de code P-EON – consistant à obtenir l’extradition du criminel de guerre Herudrakis, ne peut être retardé, et accapare déjà une partie de nos effectifs.

Les Lemmings de l’Espace

Posted in Empire Galactique à Deux Francs on 7 janvier 2011 by letussleep

C’est désormais une certitude que l’Empire Galactique Franc sert de couverture à une entreprise d’envergure de minage des lunes de la constellation de Joas. Nous comptons appliquer aux Francs le principe pollueur-payeur que nous a enseigné notre amie Amatterasu, mais pour cela il faut neutraliser leur activité et localiser leurs POS.

Nous acheminons donc sur zone des vaisseaux de combats plus lourds que ceux qui composaient nos patrouilles de la veille, et nous avons rapidement confirmation que nos adversaires ont l’intention de défendre leur gagne pain, lorsqu’un premier affrontement coûte un Battlecruiser à chacun des deux camps, et s’il en était besoin, leur détermination est confirmée par l’Empereur en personne :

Sleeper’s > Bien Villegas, je pense que tu comprends la situation, tu nous connais bien
Villegas Kevin > Tu veut en venir ou ?
Villegas Kevin > Soit direct et fran !
Sleeper’s >Nous savons ce que vous faites, vous avez de quoi payer les 500 millions, largement
Villegas Kevin > Et tu a cru au père noêl Villegas

Vu le nom de sa corporation, nous nous attendions à ce qu’il sache écrire « franc », mais il n’en demeure pas moins que sa volonté d’en découdre lui fait honneur, et il joint les actes à la parole lorsqu’il n’hésite pas à déployer un Carrier de classe Chimera pour venir à bout du Drake de Sleeper’s.

Nous n’en revenons pas…c’est la première fois que nous sommes confrontés à un vaisseau capital et nous voici bien décidés à en donner aux Francs pour leur argent.

Les Sleepers se mobilisent et organisent une battue sanglante, du petit matin jusqu’à la nuit dans toute la constellation, massacrant sur leur passage tous les Francs qu’ils croisent et qui persistent dans leurs tentatives désespérées de ravitailler leurs POS et d’en déployer de nouvelles.

A la longue, même les plus dévoués de ces lemmings de l’espace commencent à trouver le traitement douloureux, à l’image du malheureux At0omic perdant son 3ème Iteron en deux jours :

At0omic > Vous faite vraiment chier, sérieux, sa commence à soulé !

Puis un 4ème :

At0omic > J’ai rien
At0omic > Vous peter les couilles sérieux

Notre nouvelle recrue, Campfire Headphase, dont c’est le baptême du feu, se laisse attendrir et ouvre le dialogue avec le malheureux :

Campfire Headphase > excuse moi de te convo de cette maniere
Campfire Headphase > ce n’est pas dans mon habitude
At0omic > Mouais, m’exploser mon ship, sa me soule ..
Campfire Headphase > mais il semblerait apres enquete que le joueur emergent n’a pas eu le temps materiel de participer au fight precedent
Campfire Headphase > en consequence, pourrais tu repasser a la meme gate avec un ship prealablement achete en station
At0omic > Je combat pas moi ..
Campfire Headphase > nul besoin de combattre
At0omic > J’essaye juste de play tranquil, 3 ème ship que vous m’avez détruits ..
Campfire Headphase >  il te suffit de repasser par la gate avec literon de ton choix
At0omic > Rien qu’aujourd’hui

Puis c’est à lui que revient l’honneur de tenir le premier rôle de notre cérémonie de clôture, un podage en règle :

At0omic > Tu remercira ton chef de m’avoir exploser et envoyer à 31 Jumps

Lorsque les derniers d’entre nous cessent d’écumer la constellation pour rejoindre notre QG de campagne, installé à Arnola, l’incroyable bilan de cette journée de massacre ininterrompu est dressé et cerise sur le gâteau : la demi douzaine de POS que nous avons localisées dans Khabi et Bimener.

Cette guerre est pleine de promesses.

Les nouveaux Francs

Posted in Empire Galactique à Deux Francs on 6 janvier 2011 by letussleep

Un naufragé de la Marine Marchande, Mnz, a été repêché par l’Empire Galactique Franc, auquel nous nous voyons donc dans l’obligation, en toute logique, de déclarer la guerre.

Derrière ce nom grandiloquent se cache une corporation de taille moyenne, créée par Villegas Kevin, et faisant suite à son précédent empire – l’Empire Galactique Francs au pluriel et qu’il a eu la décence de liquider depuis – après un passage par l’alliance E112 qui nous a donné l’occasion de faire sa connaissance, lui et ses Cerberus.

Pour faire court, Villegas Kevin est passé des anciens aux nouveaux Francs, et l’heure et venue pour lui de sortir le porte-monnaie.

Une heure après notre déclaration de guerre, la corporation cible intègre une alliance.

Puisque l’Empire Galactique Franc est l’unique membre de sa nouvelle alliance, le but de la manœuvre ne fait aucun doute : multiplier par 25 le montant du bakchich que nous allons devoir verser à CONCORD, pour que les autorités ferment les yeux sur le conflit.

Pour odieux qu’il soit, le procédé ne fait que renforcer notre intérêt, une cible mettant autant d’empressement et de moyens à nous dissuader de l’attaquer est peut-être plus juteuse qu’il n’y paraît.

Nos soupçons se renforcent lors de nos premiers échanges, aussi courtois que stériles : la posture de jeune structure aux ressources très limitées, alors qu’elle vient d’investir lourdement dans une création d’alliance, dirigée par Villegas Kevin qui n’a pas la réputation d’un philanthrope, n’est pas crédible.

Nos indicateurs nous désignent la région de Derelik comme patrie des nouveaux Francs. Une reconnaissance armée menée par Wormsoldier Emergent, Wormsoldier Defender et Eagle Wood à bord de vaisseaux rapides et légers permet de confirmer la présence de l’ennemi, et de faire connaissance avec Villegas Jose, le bras gauche de l’Empereur des Francs, puis Hanguolee.

Nous remontons la piste de ce dernier jusqu’à la constellation de Joas. Bingo ! Nous l’y retrouvons en Bestower et nos éclaireurs se rendent aussitôt compte qu’ils viennent de trouver la base secrète des Francs, bruissant d’une industrieuse activité.

L’opération de reconnaissance se transforme alors en raid d’interdiction, la constellation est quadrillée tout le restant de la journée, un Iteron, puis un Badger sont interceptés.

Mais que fait cette corporation, dirigée par un vieux briscard entouré de novices se promenant en vaisseaux industriels, dans une constellation de basse sécurité ?

L’examen de leurs épaves nous donne immédiatement la réponse : minage de lunes ! Cette fois-ci c’est certain, un Franc s’en met plein les POS.