Archive for the La conjuration des imbéciles Category

Surpopulation logistique

Posted in La conjuration des imbéciles on 20 avril 2011 by letussleep

La corporation SIO-SIA nous a pratiquement claqué dans les doigts, ça tombe bien, notre guerre contre les TTLG vient de reprendre, après 24 heures d’interruption involontaire de sévices. Mais il y a un problème : le Gardien de Nuit ne relance pas sa wardec, peut être que nos adversaires considèrent qu’ils n’ont finalement pas besoin de mobiliser 50 pilotes et 3 corporations pour nous affronter.

Nous restons néanmoins circonspects, et nos pires soupçons ne vont pas tarder à se confirmer : nos justiciers masqués, plutôt que de nous affronter, préfèrent rester officiellement neutres, afin de pouvoir, sans risques, apporter soutien logistique et réparation en combat aux TTLG. Pour ajouter au grotesque de la situation, l’alliance Astomechanica Federatis se joint au troupeau, qui à ce stade représente 200 têtes environ.

Venant de cette alliance de ruminants, nous ne sommes pas surpris, seulement déçus par leur leader Kriptman, qui, il y a quelques mois à peine, nous contactait, tremblotant après que Coolhand lui ait fait les gros yeux, et  implorait avec succès notre complaisance en cas de conflit contre ce dernier. Nous aurions dû prêter davantage attention aux pilotes qui nous avaient avertis de la veulerie du bonhomme.

Dès lors, nous assisterons au spectacle surréaliste de poignées de pilotes TTLG évoluant sous la protection de pilotes « neutres » souvent 2 à 3 fois plus nombreux qu’eux, se tenant prêts à réparer nos cibles au moyen de leurs croiseurs logistiques, avant de les troquer contre des vaisseaux de combat et de nous submerger sous leur nombre, en cas de riposte de notre part. Dans ces conditions, les affrontements se terminent en face à face stériles, pendant lesquels toute prise de risque et toute audace de notre part sont immédiatement sanctionnées.

Nous nous demandions à quoi ressemblait ce fameux combat « avec une morale » que ces justiciers promeuvent, nous sommes fixés, mais nous aurions mauvaise grâce à nier qu’ils auront joué leur rôle avec efficacité, disponibilité et constance. Le troupeau est parvenu à protéger les TTLG en contrecarrant nos efforts. La morale est sauve, la médiocrité aussi.

Publicités

Safari

Posted in La conjuration des imbéciles on 15 avril 2011 by letussleep

Notre campagne implique 3 cibles, mais notre emploi du temps chargé ne nous a pas permis d’accorder aux Giza’Rastafari l’attention qu’ils méritent. Aussi, après avoir laissé SIO-SIA sur le carreau, décidons nous de réparer cette injustice.

Cette corporation est impliquée dans la guerre opposant l’Empire Amarr à la République Minmatar, aux côtés de cette dernière.

Après tout qui aime l’Empire Amarr ? Ce régime esclavagiste à vocation hégémonique est cimenté par la religion, concept étrange qui peut se résumer à une construction mythologique, érigée en théorie générale de la vie de l’univers et du reste, par des primates dont la structure mentale est trop faible pour affronter la peur du vide et l’idée que, comme toute chose, ils sont nés du hasard et voués au néant.

Cependant, si d’aucuns considèrent que lutter aux côtés de la République Minmatar contre l’Empire Amarr confère le statut romantique de justicier, nous n’y voyons qu’un vernis superficiel dissimulant des pod-pilotes qui abdiquent ce qu’ils ont de plus précieux, la liberté, pour se transformer en laquais d’une superpuissance qui contrôle un quart de l’espace sécurisé de New Eden, un gâchis.

Pour autant, les Giza’Rastafari tirent de leur participation dans ce conflit un niveau d’entraînement respectable : contrairement aux TTLG, ils sont rapides, mobiles, et n’ont pas besoin d’une clique de gardes du corps, neutres ou pas, pour engager le combat.

Et de fait, après que nous leur ayons rappelé que l’heure n’est pas au minage, en exécutant Malioner, qui en perd barge et pod, ils se mettent a quadriller efficacement la zone de combat et prennent leur revanche sur Campfire Headphase dès le lendemain.

Mais alors que nous pensions que les choses allaient prendre une tournure intéressante, l’élimination du CEO ennemi le jour suivant à bord de son Muninn, marquera la fin de leurs belles intentions et ce dernier appelle à l’aide tous nos adversaires :

Let Us casse noix
From: Pantorus Necraliss
Sent: 2011.04.15 12:20
To: ***
Salutations,
Je suis aussi en wardeck avec les Let Us Sleep et ils ont fini par m’irriter.

J’ouvre un chan d’intel anti-Let Us –; ‘Dexedrine’

Si tu peux t’y connecter, ainsi que tous ceux qui sont en guerres contre eux, ça nous permettrait de les repérer plus vite et aussi de former des fleets pour les camper.

Décidément, l’Empire Amarr n’a pas de souci à se faire…

Interlude

Posted in La conjuration des imbéciles on 8 avril 2011 by letussleep


Alors que nous sommes toujours sous le coup du plaisir coupable procuré par la lecture du message du CEO de TTLG, la terrible nouvelle nous frappe de plein fouet : nous avons omis de verser à CONCORD le bakchich permettant de prolonger la guerre d’une semaine supplémentaire !

L’oubli est immédiatement réparé au moyen de l’envoi par coursier, au bureau de CONCORD le plus proche, d’une enveloppe bourrée de billets, pendant ce temps nous demandons à notre comptable d’établir une dernière facture, à l’attention de ses ayants droit avec pour objet la balle que nous allons lui tirer dans la nuque, mais le mal est fait : une trêve forcée de 24 heures environ.

Probablement très déçues, les corporations qui protégeaient les TTLG rétractent les guerres qu’elles nous avaient déclarées. Et à notre grand désarroi, tout ce joli petit monde part mener campagne en low-sec, accrochant même quelques cibles à leur tableau de chasse.

En attendant la reprise des hostilités, nous disposons de quelques heures pour nous consacrer à nos autres cibles du moment, à commencer par la corporation SIO-SIA, que nous avions négligée compte tenu de la réaction initiale de son CEO à réception de notre déclaration de guerre :

[IMPORTANT!!!!!] -> Wardeck
From: Varathius
Sent: 2011.04.01 17:50
To: SIO-SIA,

Bonjour à tous,

J’ai de très mauvaises nouvelles pour la corpo.
Une corpo, (Let us sleep) nous a déclaré la guerre… le problème n’est pas leurs corpo, il ne sont que 8… le plus chiant, c’est leurs alliances.

Bon pour commencer, notre corpo est trop jeune pour se défendre. donc. Malheureusement, il faudra faire une semaine de pause ( une wardeck dure 7 jours à partir des 24h de délai après la déclaration de guerre.) Evidemment, si ils remettent la guerre en jeu, ça peux prendre plus de temps… (je vous expliquerai le principe de la wardeck plus tard.)

J’ai 2 solutions pour vous. la première, rester dans la corpo, et attendre que la wardeck finisse. (pas de sortie de station trop risqué). et la deuxième est qu’il vous faut quitter la corp le temps que la wardeck finisse.

Notre première impression se confirme : les pilotes de ladite corporation laissent passer l’orage en station, ils nous feront tout de même la faveur d’une agréable partie de chasse, conduisant à la localisation, puis à l’interception d’un Raven dans des conditions rocambolesques, mais l’éclaircie est de courte durée : la destruction, dès le lendemain, d’un Iteron s’en revenant de Jita les cales pleines à craquer de coûteux modules, laissera la corporation SIO-SIA sur le flanc, saignée par les désertions.

Finalement, ce sont eux qui auraient eu le plus besoin de l’aide d’Alsyth et de sa valetaille, c’est bien dommage.

N’oubliez pas le guide

Posted in La conjuration des imbéciles on 7 avril 2011 by letussleep

La corporation Through the Looking Glass (TTLG) est parvenue à pourrir la situation. En appelant à la rescousse les Eclats de Rire et le Gardien de Nuit, ils ont rassemblé un troupeau compact, dont nous avons deux bonnes raisons de nous méfier, la première est que nous aurions tort de sous estimer l’aptitude au combat de ces justiciers de pacotille, la seconde est qu’ils sont très souvent précédés ou accompagnés de sympathisants qui les aident à nous repérer et se tiennent probablement prêts à les réparer en cas de combat.

Nous savons que des consignes très strictes leur ont été données : ne strictement rien faire qui puisse représenter le moindre risque au sens strict du terme.

Nous pourrions esquiver la difficulté en nous concentrant sur les autres cibles de notre campagne de purification morale, mais nous sommes les Sleepers et jamais ne laissons la peur de perdre polluer notre karma, la chasse en petits groupes continue donc dans cet environnement hostile, et enfin, une cible isolée et vulnérable se présente : spiritual guide le mineur qui a bien besoin d’un vaccin contre l’inattention, avec piqure de rappel une heure plus tard.

Nous plaisantons entre nous, évoquant cette double destruction d’un TTLG, alors même que dans la région voisine, ses compagnons mettent en place un verrouillage défensif inviolable.

Mais cela ne fait pas rire tout le monde, dès le lendemain  le CEO de TTLG  considère que cette catastrophe à l’échelle galactique mérite un recadrage violent :

Envoyé par : Daylorim
En ce beau matin du jeudi 5 avril, j’ai commencé ma journée comme chaque jour de guerre: en regardant la liste des kills et des pertes de TTLG.

Et là, je m’interroge.

Quelqu’un aurait-il des informations sur la soirée d’hier (donc, mercredi 4 avril, pour ceux qui suivent pas), un peu avant minuit. Entre 23h et minuit, pour être précis.

J’explique.

Je regardais donc la liste des kills et pertes. Côté kill: rien de nouveau, pas de surprise.
Côté pertes, je vois une capsule. Et juste avant, une Covetor.
Et juste avant encore, une autre capsule et une autre Cov’. LE même victime, à moins d’une heure d’intervalle.

Il y’a un pilote (dont je taierai le nom pour l’instant, mais ça risque de ne pas durer) qui a réussi à se faire tuer pas une mais DEUX fois, en une heure, bêtement, malgré le mail de CONCORD, le message de bienvenue du canal de TTEDV, les moults discussions du forum et je ne parle même pas des discussions sur TTEDV pendant qu’il était connecté. Pour moi, ça veut dire que soit ce pilote ne se tient pas informé de ce qu’il passe dans la corporation, soit qu’il s’en contrefiche et qu’il n’en fait qu’à sa tête.

Je peux facilement admettre qu’un kestrel soit perdu dans une tentative de guerre. Je peux pardonner la perte de la Dramiel, le pilote s’étant largement excusé, et probablement auto-flagellé.

Mais deux barges en une heure, c’est une tache sur l’image, j’allais dire l’honneur, de la corporation. Je refuse.

C’est honteux. C’est inadmissible.

J’attend une trés, trés, trés bonne explication.

Nous ne pensions pas la perte de deux barges bas de gamme pouvait susciter autant de rage, alors que ce n’est pas plus grave que l’accent de très ; cette réaction, qui en dit long sur l’état de crispation de nos adversaires, n’est rien moins que le miel de notre existence. Nous adorons.

Le sommet est atteint lorsque, le jour même, Campfire abat ce pauvre spiritual guide pour la 3ème fois, entraînant son licenciement immédiat, sans préavis, ni indemnités.

Plus on est de fous, moins on rit

Posted in La conjuration des imbéciles on 3 avril 2011 by letussleep

Des trois guerres que nous venons de provoquer, c’est celle nous opposant à TTLG qui retient notre attention, ne serait-ce que parce qu’elle nous a immédiatement valu deux déclarations de guerre supplémentaires.

De plus, les Gizastafari ont élu domicile dans une zone fort éloignée de celle dans laquelle nous voyons se regrouper la plupart de nos adversaires du moment, nous leur rendrons visite plus tard.

Passé les présentations d’usage, en l’occurrence la destruction de la frégate de  Thyger en safespot à 2.000 km d’une jumpgate, l’opposition s’organise assez vite sous la houlette d’Alsyth, qui crée un canal de communication commun pour l’occasion, sur lequel il ne tarde pas à dispenser sa science tactique qui à ce stade consiste à rassembler toutes nos cibles dans une station du système de Fricoure.

Cinq d’entre nous, patrouillant la constellation, semblent suffire à leur ôter toute velléité de combattre et seuls pointeront le bout de leur nez quelques plaisantins restant à proximité de leurs stations, prêts à amarrer au moindre signe de danger. Mais encore faut-il être capable de détecter ledit danger. Ce n’est pas le cas de Dukrab, trop confiant dans l’invulnérabilité de son Dramiel, situé à près de 250km de la station, et perdant de vue qu’il est à la merci d’un autre Dramiel, mieux piloté.

« C’est incompréhensible ! » seront ses derniers mots, tandis qu’il voit Campfire jaillir sur lui et la tacler, tandis que Sleeper’s le pilonne de missiles.

Notre gang reste sur place un moment, des fois que cette exécution déclenche une réaction de la part de la milice ennemie, mais il semble que ce soir, rien ne fera sortir Alsyth de son salon de coiffure.

Au bout d’un moment toutefois, notre I.A. Intelus nous signale un afflux suspect de pilotes de l’alliance Astromechanica Federatis dans la constellation, principalement à bord de croiseurs logistiques, ils ont beau siffloter et regarder ailleurs, nous trouvons cela suspect.

De deux choses l’une :

– ou bien Alsyth a convié ses 250 électeurs à un apéritif géant dans Fricoure,

– ou bien nos cibles ne se trouvent toujours pas assez nombreuses comme ça et comptent sur des membres d’Astromechanica, profitant de leur neutralité de façade, pour leur prêter main forte ; nous ne pouvons croire que ce bon Kriptman laisserait pareille vilénie se commettre dans ses rangs.

L’enquête est ouverte.

Le Gardien de Nuit

Posted in La conjuration des imbéciles on 1 avril 2011 by letussleep

Alsyth.
Il ne laissera personne troubler l’ordre dans sa supérette.

Alors que nous venions de déclencher notre nouvelle campagne : 3 guerres d’un coup, s’ajoutant aux 2 autres qui nous ont été déclarées, la corporation Gardien de Nuit s’est décidée à nous déclarer la guerre à son tour, suivie par Eclats de Rires, parce que souvent, les nains vont par 7.

Ces justiciers autoproclamés forment une milice suiviste et velléitaire, composée de supplétifs de la police, que la lâcheté et l’étroitesse d’esprit feront toujours glisser dans le camp de l’oppression et de l’ordre établi.

Nos agents infiltrés nous ont informés que cela fait des mois qu’ils enragent d’assister à notre réussite insolente ainsi qu’à notre mépris affiché pour leurs valeurs mesquines, des mois qu’ils trépignent, mais ne font strictement rien, minés qu’ils sont par la peur de perdre, qui d’échec en échec a fini par leur ôter tout courage.

Récemment, Alsyth, leur leader, s’est lancé en politique, dans une vaine tentative d’attirer l’attention sur lui, et plus particulièrement sur ses idées, peut-être pour faire oublier qu’elles n’ont jamais connu le moindre commencement de réalisation. Son programme pouvait se résumer à l’obtention, pour lui et ses sbires, d’un permis de tuer gratuit délivré par Concord, afin de pouvoir s’adonner à leur passe temps favori : lyncher impunément des malheureux pilotes au détour d’une gate, c’est ce qu’il appelle pratiquer le combat « avec une morale ».

Personne n’a été surpris que cette campagne électorale se solde par un échec de plus à  inscrire au palmarès d’Alsyth, vierge de toute victoire,  si ce n’est un procès gagné contre son coiffeur, et les renvoie, lui et sa corporation de vigiles de supérette, à leur misérable condition : des riens du tout, au milieu de nulle part.

Aujourd’hui, dans une pitoyable tentative de faire oublier ce qu’ils sont, ils rejoignent la meute de nos adversaires , le courage qui leur manquait à 3 contre 1 se manifeste finalement à 10 contre 1 et si cela ne suffit pas, il leur restera toujours l’espoir que leur nullité crasse passe inaperçue, dans la masse qu’ils forment avec leurs alliés de circonstance.

Nous allons leur  donner une dernière chance de réussir quelque chose dans leur vie : mourir dignement.